samedi 12 mai 2018 - 7h à 13h - 8e édition

La course : une discipline «appétissante»

Il semble que la course à pied gagne en popularité depuis les dernières années, et c’est tant mieux! Les avantages de pratiquer ce sport sont unanimes, un moyen pour se dégourdir les jambes, découvrir les plus beaux sentiers et parcours, faire partie d’un enthousiasme collectif tout en investissant dans sa santé physique et son bien-être mental.

Afin de maximiser votre expérience d’endurance, et d’optimiser votre performance, faites de la nutrition votre alliée… L’alimentation doit soutenir l’intention, et ce bien avant de franchir la ligne d’arrivée. Pour vous nourrir comme un champion, considérez les astuces suivantes :

  • L’énergie engendre l’énergie…
    La « machine » du corps humain exige d’être entretenue de manière à fonctionner à son plein potentiel. Évitez de puiser dans vos réserves pour ne pas brûler votre moteur! Ne tombez pas dans le piège des diètes à faible teneur en calories ou en glucides, ils sont incompatibles avec un régime de course. Le sommeil peut aussi faire la différence entre une course médiocre et une prouesse d’antilope.
  • Une question de synchronisme.
    Bien que l’organisme est bien outillé pour s’adapter à une période de stress (l’entraînement et les compétitions sportives) et à des épisodes de famine (l’effort à jeun ou l’activité physique sans collation), ce n’est pas l’idéal. Comparons le coureur à une voiture sport, il doit faire des arrêts d’entretien en cours de route. L’alimentation et l’hydratation avant, pendant et après la course sont primordiales pour carburer l’engin routier!

Au menu du vainqueur, on retrouve des glucides nutritifs (produits céréaliers à grains entiers et fruits frais avec pelures comestibles) et des sucres rapidement assimilables (jujubes, gels et boissons pour sportifs) pour faire le plein d’énergie. De plus, les électrolytes comme le sodium et le potassium sont clés pour remplacer les pertes dans la transpiration et l’urine (l’eau de coco et les breuvages de réhydratation en sont de bons exemples). Enfin, il faut réaliser que les protéines ne sont pas réservées qu’aux culturistes : ajoutez des protéines (produits laitiers écrémés et graines et noix) pour vous rassasier et réparer vos muscles endoloris.

Mettez toutes les chances de votre côté en portant attention à votre capital nutritionnel. Bonne course, bonne récupération et d’abord et avant tout… bon appétit!


Pour une consultation avec un nutritionniste de l’équipe NutriExtra:

Clinique PhysioExtra – Plateau Mont-Royal
Caroline Allen Dt.P.
Contactcarolineallen@hotmail.com
Twitter : @Calorine2012

Clinique Médicale Regina Assumpta
Hubert Cormier Dt.P.
Cormier.hubert@yahoo.com
Twitter : @Hub_Nutrition
Facebook : www.facebook.com/hubertcormier